La ventilation industrielle pour cabines de peinture

La situation actuelle de la ventilation des cabines de peinture

VISION’AIR démontre l’intérêt d’un système éco-énergétique de supervision et d’optimisation de la VENTILATION en cabine de peinture.
L’enjeu : la majorité des applications de revêtements organiques sont réalisées avec des peintures solvantées contenant des COV.

La ventilation des cabines de peinture fonctionne le plus souvent 100 % du temps malgré des taux d’application de revêtements bien inférieurs à 50 % du temps : le volume d’air ex- trait, et donc à traiter ainsi que le volume d’air de remplacement (à chauffer ou à climatiser), est excessif, d’où des consommations d’énergie importantes liées à la ventilation de ces cabines de peinture. Une étude réalisée par le CETIAT en 2012 sur sept PME montre que la consommation électrique et de chauffage des cabines de peinture représente 23 % de la consommation totale électrique et de chauffage des entreprises et que l’optimisation du fonctionnement de la VENTILATION DES CABINES DE PEINTURE constituait la piste de potentielles économies la plus importante.

Environ 70% de l’énergie utilisée pour les opérations de VENTILATION des cabines de peinture (résines,gels, coats…) sont le plus souvent consommés hors opérations, cela représente donc un volume d’air engagé que l’on peut économiser !

La stratégie d’efficacité énergétique Vision’air :
Ventilation industrielle en cabine de peinture

Spécialiste de la ventilation industrielle en cabines de peinture, VISION’AIR propose un système éco-énergétique dans ce domaine : Le PROB’AIR et sa sonde de détection COV, le CELLUL’AIR.

  • Ajustement de la ventilation des cabines de peinture aux besoins de la production
  • Efficacité énergétique
  • Système de supervision
  • ECONOMIE D’ENERGIE
  • Suivi de la ventilation des cabines de peinture
  • Maintenance des cabines peinture
  • Réglementation COV
  • Réduction des émissions de CO2
  • Détection COV (via le CELLUL’AIR, notre module de détection COV)

Le système PROB’AIR permet une réduction de 35% du volume d’air engagé; ce recours à l’efficacité énergétique permet une économie d’énergie, des gains financiers indéniables, une réduction d’émission de CO2 et une utilisation responsable de l’énergie (CLEANTECH).